Plastisem injecte les premières pièces en bioplastique de la Lunchbox Niiji

08/06/2018

Apres 8 mois de travaux de recherches et d’essais sur les plastiques biosourcés, les premières pièces sortent de l’atelier plasturgie de Plastisem

Niiji, créée il y a un an par Céline Scavennec, associe à la Lunchbox un service de consigne numérique « Eat and back », proposant ainsi aux restaurateurs une alternative aux emballages jetables pour les ventes à emporter ou en livraison. Ecoresponsable, après utilisation, le client rapporte sa Lunchbox au restaurateur qui la lave et la réutilise pour servir un autre repas.

En plus d’être fabriqué en circuit court dans la métropole lilloise, la Lunchbox est en bioplastique alimentaire d’origine végétal ! Après avoir fait des essais sur plus d’une dizaine de matériaux biosourcés à base d’algues (Algoblend), de céréales, de fibres végétales, de plastiques biocompostables et PLA, le choix s’est porté sur un bioplastique spécifique mais secret pour le moment…

Allant jusqu’au bout de sa démarche d’entreprise écoresponsable et circuit court, Niiji a fait fabriquer ses quatre outillages intégralement dans les ateliers Plastisem, retrouvez les détails de la modélisation 3D des pièces, de la fabrication des outillages et de l’injection bioplastique dans le cas client Niiji.