Les finitions d'une pièce plastique

Présentation des principales finitions applicables à une pièce en plastique injectée

 

 

Les états de surface

L’état de surface d’une pièce en plastique se définit par la finition qui est appliquée dans la partie moulante de l’outillage. Ainsi, à un outillage correspond un ou plusieurs états de surface figés et le choix doit être fait dès la conception du moule.


Il existe de très nombreux grains de finitions d’outillage pour donner l’état de surface de la pièce. Les grains peuvent être lisses, légèrement rugueux, très rugueux, brillants, mats, rendre un effet cuir… Toutes les finitions sont faisables par Plastisem, et les principales que nous utilisons sont :


- Polissage industriel : les traces d’usinage restent visibles, elles sont simplement atténuées. Cette finition très économique est utilisée pour les faces non visibles d’une pièce comme un intérieur de boitier ou sur des pièces techniques.


- Polissage miroir : cette finition donnera un aspect lisse et brillant à la pièce ou permettra la transparence. Dans l’outillage la surface métallique est parfaitement lisse et elle est polie à la pâte diamant. Cette finition nécessitant un travail manuel important est plus onéreuse.


- Sablage : après un polissage industriel, la surface est passée à la sableuse pour retirer les traces d’outils et casser l’aspect brillant de la pièce. Il est possible d’avoir au choix un sablage plus ou moins marqué. C’est une solution intéressante pour avoir des pièces présentables à moindre coût.

 

- Grain Charmille 18, 24, 32, 36 : du grain fin 18 au plus rugueux 36, ils sont utilisés pour les pièces d’aspect. Ils sont également onéreux, car ils nécessitent la fabrication d’une électrode spécifique en cuivre ou graphite qui permet de façonner l’empreinte. L’utilisation de ces grains impose de prévoir un angle de dépouille plus important pour pouvoir démouler la pièce sans la griffer.


"Par exemple : Pour la fabrication d’un boitier électronique, l’intérieur sera en polissage industriel, l’extérieur en charmille 24 pour avoir un effet mat évitant les rayures et le logo sera fait avec une finition polissage miroir qui lui donnera un effet brillant."

 

 

Logos et textes en relief

Sur certaines pièces en plastique injecté, il est intéressant de mettre son logo ou des textes afin de donner des instructions ou tout simplement de rendre visible sa marque. Ces finitions touchent souvent à l’image de marque de l’entreprise qui vend la pièce, elles doivent donc être parfaites. Ainsi, les éléments de base sont :


- Prévoir une police de caractère la plus grande et la plus ronde possible afin de faciliter l’usinage de l’empreinte.


- Idéalement, le relief du logo ou des textes n’excèdent pas 0.3 mm de hauteur ou profondeur. Au-delà, il y a des risques de défauts et de retassures.


- Pour un texte ou logo qui serait en polissage miroir, mieux vaut privilégier un marquage en creux afin de simplifier le polissage. À l’inverse pour un texte ou logo en grain charmille, mieux vaut favoriser un marquage en relief positif pour faciliter le passage de l’électrode.

 

 

Les couleurs

À la fin de la conception de la pièce se pose la question de la couleur que l’on va souhaiter lui donner. Chez Plastisem plusieurs solutions s’offrent à vous :


- Plastique vierge : solution la plus économique, elle va s’appliquer pour les pièces techniques pour lesquelles l’aspect n’a vraiment aucune importance ou pour les pièces transparentes. En vierge, le plastique aura souvent une couleur dans les blancs pouvant tirer un peu sur l’ivoire ou alors parfaitement transparent comme le PMMA.


- Le noir : c’est la plus belle des couleurs ! C’est la plus utilisée en injection, car elle est très économique et permet d’avoir un aspect de pièce bien fini. C’est également un bon protecteur anti-UV. Par défaut, c’est la couleur que nous recommandons.


- Les mélanges maîtres standard : Plastisem dispose de dizaines de couleurs sur stock. Si le projet n’a pas besoin d’une couleur spécifique, mais simplement d’un rouge ou d’un vert par exemple, c’est également une solution économiquement intéressante notamment pour des petites séries.


- Les mélanges maîtres spécifiques : à partir d’un RAL, Pantone, ou encore échantillon, il est possible de faire développer un mélange maître spécifique par un coloriste. Cette technique, plus onéreuse est à privilégier pour les pièces d’aspect et à éviter pour les très petites séries.


"Ne pas oublier qu’a une série correspond une couleur. En effet chaque changement de couleur nécessite un nettoyage de l’outillage et une purge complète de la presse à injecter. Il est ainsi recommandé, pour des raisons économiques, de limiter le nombre de séries avec des couleurs différentes."

Vous avez un projet de pièces plastique

Plastisem vous accompagne sur l’ensemble de votre projet, de la conception à l’injection de vos pièces.
Nous nous engageons à vous faire parvenir rapidement un devis et au besoin vous faire un débriefing technique de votre projet.

Demander un devis