Approfondir la conception d'une pièce en plastique

Découvrir le surmoulage et la norme NF T 58-000 applicable à la plasturgie

 

Inserts et surmoulage

Il est possible de compléter la pièce fabriquée en injection plastique par d’autres pièces, métalliques ou non, afin d’améliorer ses caractéristiques.


Les inserts sont posés après l’injection de la pièce. Ce sont souvent des pas de vis métalliques qui vont dans les puits afin d’en améliorer la durée de vie. Ils se posent manuellement en étant frappés ou collés.


Le surmoulage se fait quant à lui pendant l’injection. L’opérateur sur presse dépose dans le moule un élément qui sera enrobé partiellement ou totalement par du plastique. Cet élément peut être soit métallique, soit plastique. Dans ce cas c’est un moyen détourné et économique pour remplacer la bi-injection. L’avantage du surmoulage est la résistance et la solidité qu’il apporte entre l’élément surmoulé et la pièce injectée. Le surmoulage permet également d’éviter une phase postérieure d’assemblage ou collage.

 

"Chez Plastisem le surmoulage est fréquemment utilisé grâce aux deux presses à injecter verticales. Nous surmoulons des éléments de visserie, des axes métalliques, des roulements à billes, des aimants et des parties en plastique pour faire des pièces en bi-matière."

 

 

Les tolérances, la norme NF T 58-000

La norme NF T 58-000 est une des références en plasturgie pour la définition des tolérances applicables en fonction du type de plastique, de la taille de la pièce et de sa classe de tolérance. Ainsi la norme définit 3 classes de tolérances :


- La classe standard : la production se fait avec des machines et des outillages standards. C’est la classe qui s’applique par défaut chez les injecteurs plastique en l’absence de contre-indication sur le plan.


- La classe réduite : la production se fait avec des outillages plus spécifiques et un contrôle en cours de production renforcé. Cette classe entraine une hausse notable du coût de l’outillage et de la production des pièces. Elle n’est à utiliser que dans des cas spécifiques où les tolérances de la pièce sont importantes.


- La classe de précision : la production se fait avec des machines et des outillages spécifiques qui entrainent des coûts très élevés. Elle n’est pas mise en place chez Plastisem.

 

Ces tolérances varient en fonction de 5 familles de plastiques dont uniquement les 3, 4 et 5 concernent les thermoplastiques.
- Catégorie 3 : PA 6, POM
- Catégorie 4 : ABS, PA6 30% FV, PC, PMMA, PS
- Catégorie 5 : PEHD, PEBD, PP
En fonction de leurs duretés, des élastomères SEBS sont classés soit dans la catégorie 3 si le Shore D est supérieur à 50, soit dans la catégorie 5 s’il est inférieur.

 

 

NF T 58 000 Plasturgie catégorie 3

 

NF T 58 000 Plasturgie catégorie 4

 

NF T 58 000 Plasturgie catégorie 5

Vous avez un projet de pièces plastique

Plastisem vous accompagne sur l’ensemble de votre projet, de la conception à l’injection de vos pièces.
Nous nous engageons à vous faire parvenir rapidement un devis et au besoin vous faire un débriefing technique de votre projet.

Demander un devis